Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

2016 07 29 à 31 Iles Féroé

p1550954

2016 07 29 à 31 Iles Féroé

Vendredi 29 juillet

Nous quittons le ferry dans la soirée, km 10818, arrêt à Kvivik, après avoir fait le circuit Torshavn, Vestmanna, Kvivik. C’est très joli, mais impossible de trouver un endroit où s’arrêter pour la nuit.

Le village de Vestmanna est à flanc de colline, les maisons sont très humides, des cascades courent partout, les routes à très forte pente desservent les maisons et finissent en cul de sac, et sont très très étroites. Heureusement, il fait nuit et les voitures ne circulent pas. La vue sur les fjords est magnifique.

Nous sommes donc revenus sur nos pas et avons bivouaqué sur un petit parking qui surplombe le village de Kvivik. Nous avons une très jolie vue depuis notre fenêtre, le village est au fond du fjord, au dessus de lui les flancs de la colline sont verts de mousse et d’herbe et le fjord en face contient des iles et des avancées de terre en falaises. Même si le temps est couvert et les nuages bas, cachant les sommets, la vue est splendide.

A droite, nous voyons l’ile Vagar et à gauche le bord de l’ile Stremoy où nous sommes,  au fond, au milieu du fjord, l’ile Koltur et un bout de l’ile Hestur. Tout au fond, dans la brume, on devine l’ile Sandoy.

N 62°07’29.5″   W 007°04’49.2″ alt 140m

 

Samedi 30 juillet

Toute la nuit un vent violent avec de fortes rafales nous a secoués. Enfin, la nuit de 5h du matin heure de notre arrivée au bivouac et 13h heure à laquelle nous nous sommes levés…

Dans le village en bas, certaines maisons ont des toits d’herbe.

Nous suivons la magnifique route scenic 50. Nous prenons un petit repas de midi à… 16h, sur une APN possible, N 62°03’16.3″   W 006°55’07.2″   alt 272m   km 10902.

Nous revenons vers la Buttercup route direction Torshavn.

Nous arrivons au dessus de Torshavn APN possible N 62°00’49.0″  W 006°48’01.2″  alt 168m

A Torshavn, nous tournons sur la droite vers Argir, puis vers Kirkbour, puis Sydradalur, et retour vers Torshavn que nous traversons, puis route 10 vers le nord, et nous arrêtons avant Kollafjordur au bord du fjord. Bivouac de nuit N 62° 08′ 50.8″  W 006°54’28.2″   alt 72m

Les paysages sont magnifiques, mais Serge est asphyxié, moi fatiguée, le temps est pourri, et nous n’avons plus qu’une envie, rentrer en France et soigner correctement Serge.

Alors, nous allons sillonner les iles Feroe  en attendant le départ pour le Danemark, mais nous ne pouvons plus marcher. Nous allons nous remplir les yeux. Elles sont nombreuses, et nous allons voir les iles Streymoy, Eysturoy, Bordoy et Vidoy.

Nous continuons la R10, traversons l’ile Eysturoy, arrivons à Klaksvik sur l’ile Bordoy,  puis à Vidareidi sur l’ile Vidoy.. On en fait le tour complet. Difficile de trouver un endroit plat pour manger. Finalement, nous nous arrêtons en bord de route, sur un petit parking de dégagement pour les croisements de voitures, avec vue sur la mer et les falaises, sous la brume et la pluie qui ne cesse pas.

Direction Mulaleid, par la buttercup route 75 et ses énormes trous, passons près de jolies cascades, et au bout, nous arrivons à Muli. Les montagnes alentour sont assez spectaculaires. Mais la route fermée par le ferme qui interdit le passage. Donc demi-tour. retour vers Klaksvik par les 2 longs tunnels très étroits, puis un tunnel plus grand et nous arrivons à  l’ile d’Eysturoy. Nous prenons la direction Fuglafjordur (R16)où nous trouvons un parking au bord de l’eau avec borne électrique  N 62°14’30.1″   W 006°48’54.4″   alt 5m. km 11130. Une dame vient nous demander 150 kr (20€) à peine nous sommes arrêtés, avec ou sans électricité, pas d’eau, pas de sanitaires, juste pour le parking ! Nous partons donc sur la 16 et sur la 10 vers Torshavn, nous trouvons une aire de pique nique juste avant le croisement avec la 15. Il est 22h30, km 11140, alt 140m, N62°10’40.9″   W006°45’54.9″ GPS dit « Skipanes ».

 

Dimanche 31 juillet 

A 4h du matin, changement de bouteille de gaz…

Nous roulons vers Toftir et Rituvik à la pointe sud de l’ile Esturoy. Dans le fjord, battant pavillon danois, mouille un gros bateau de guerre. Nous arrivons à Saltangara, puis Runavik, qui est plus structuré, avec de gros bateaux dans le port, dont un gros cargo Russe. A Toftir, nous arrivons à l’heure de l’office religieux. Nous prenons alors la scenic road verte vers Eduvik, arrivons sur un site d’éoliennes, une aire de pique-nique. C’est très pelé, mais bon pour les moutons et les oiseaux qui pullulent ici. Puis, toujours par la scenic, nous allons retrouver la 15 puis la 10 vers Torshavn. Là, nous bifurquons sur la 65 à gauche vers Skalafjordur, Strendur. A partir de Skala, la route devient 80. Nous nous arrêtons pour manger N62°06’49.4″  W006°47’47.8″ Strendur. nous continuons, arrivons sur la 65 jusqu’à Selatrad… Fin de la route. Nous trouvons une APN au bord de l’eau N62°08’39.4″   W006°51’16.7″  alt 24m GPS dit Morskranes. Nous voyons plein d’étourneaux bien charnus.

Nous revenons sur nos pas jusqu’à Skalabotnur, à la pointe nord ouest du Skalafjordur, et nous y retrouvons la 10. 1 km plus loin, nous prenons le scenic verte 63 vers Oyndarfjordur, sous pluie brouillard brume ciel très bas. Alentour, c’est une toundra qui regorge d’eau. Et à Oyndarfjordur, la route s’arrête brutalement dans l’eau.

Demi-tour et nous prenons à gauche vers Hellumar qui fait face à Oyndarfjordur, de l’autre coté de la baie. La route s’arrête…dans l’eau !

Demi-tour, et comme d’habitude, des émetteurs. Sur ces iles, comme en Islande, il y a des émetteurs partout. Quand je pense que chez nous à Villetelle en France, nous sommes en zone blanche !!!

Les nuages s’engouffrent dans la vallée glaciaire, on les voit filer rapidement. Nous rattrapons la 10 que nous prenons pour 3 km et nous empruntons la 60 vers Gjogv – Elduvik sur 2km, puis la 62 à droite.

Nous repérons une APN possible, N62°16’48.3″   W006°56’13.4″ alt 54m Elduvik.

Nous suivons une très belle route de corniche sur le fjord, avec des falaises et des blocs de granit. A Elduvik, fin de route, donc demi-tour. Nous prenons la 60 au fond du fjord vers Gjogv, à Funningur, petit village au bord de l’eau.

La route en lacets monte avec une pente de 11%, et toujours ces centaines de cascades dévalent les pentes et arrivent dans le fjord à travers les villages.

A 300m d’altitude, sur une pente à 13%, nous entrons dans le nuage.

Nous arrivons au village de Gjogv, très très joli. Des gamins font des jeux d’eau au dessus d’une cascade avec des demi tonneaux assemblés. Ils font des courses sous l’oeil amusé de leurs mamans. Gjogv est bien sur un cul de sac. Demi-tour…

Nous allons à Eidi N62°17’59.4″  W007°06’45.4″ alt 47m. Entre fjord, baies et océan, de belles falaises de granit, le village semble assez cossu au bout du mode, avec un petit port de pêche, une jetée imposante qui protège du vent d’ouest.

Nous rejoignons la 23 direction Torshavn au fond du fjord, après avoir passé le pont, de suite à droite sur la 54, scenic verte. entre les villages de Haldorsvik et Langasandur, des bassins carrés pour poissons d’élevage sont au milieu du fjord.

Nous arrivons à Tjornuvik, très mignon village. Des grands séchoirs à herbe au pied de la montagne sont installés à l’entrée du village au pied des montagnes à multiples cascades et en face, des falaises granitiques de forme spéciale les pieds dans l’océan.

L’une est un pic qu’on dirait surmonté d’une statue, avec une autre pierre en forme de statue sur le flanc et à sa base, elle est coupée, l’eau passe dans une sorte d’arche triangulaire. Elle fait penser à la vierge à l’enfant Jesus, avec ses 2 jambes.

L’autre pic ressemble à un grand homme qui fait face à la vierge.

Comme nous sommes arrivés à un cul de sac, nous faisons quoi??? ½ tour et nous reprenons la route 10 sur 3km, avant d’aller sur la scenic 53 vers Hvalvik- Saksun. Nous suivons la rivière, on dirait un gave des pyrénées… en moins propre ! A Saksun, demtour retour à Hvalvik, puis 10 vers le port où nous embarquons dans le ferry demain vers le Danemark.

Ces iles sont sublimes de beauté, les gens ont l’air sympa, bien plus qu’en Islande, ici ils savent sourire….

A chaque demi-tour périlleux, parfois en bord de falaise, je chantais « don’t let me down »… Ce sera pour nous la chanson des Feroe…

Serge a eu une volonté féroce pour tenir le coup, et dans 2 jours, nous serons au Danemark, à Hirtshals.

IMG_3469

 

p1570039 p1560973 p1560963 p1560947 p1560924 p1560917 p1560914 p1560880 p1560870 p1560855 p1560852 p1560845 p1560842 p1560837 p1560824 p1560805 p1560787 p1560777 p1560774 p1560771 p1560749 p1560724 p1560716 p1560679 p1560594 p1560588 p1560585 p1560560 p1560556 p1560534 p1560527 p1560513 p1560501 p1560498 p1560492 p1560469 p1560456 p1560438 p1560427 p1560414 p1560402 p1560368 p1560358 p1560342 p1560320 p1560314 p1560201 p1560193 p1560158 p1560114 p1560109 p1560104 p1560095 p1560080 p1560075 p1560063 p1560020 p1560001 p1550993 p1550986 p1550976 p1550973 p1550965 p1550963 p1550957 p1550954 p1550907 p1550905 p1550894 p1550893 p1550879 p1550878 p1550861 p1550839 p1550835 p1550797 p1550785 p1550776 p1550768 p1550763 p1550722 p1550706 p1550696 p1550686 p1550676 p1550657 p1550648 p1550631 p1550598 p1550566 p1550542 p1550530 p1550523 p1550518 _1180849 _1180826 _1180818 _1180796 _1180793 _1180781 _1180774 _1180752 _1180681

Tags: